Face à la menace grandissante de l'Angmar, le roi de l'Arthedain, Argeleb, demanda la couronne de l'Arnor comme il l'avait fait dans le passé pour unifier les forces armées et organiser la défense. Le Cardolan ne s'y opposa pas mais quelques voix s'élevèrent parmis les chefs du Rhudaur.

Parmi les rebelles se trouvait Hwaldar, un chef belliqueux, agressif et ambitieux qui depuis quelques années avait annexé les cités voisines de la sienne pour le simple plaisir d'avoir des vassaux. En s'opposant ouvertement au roi Argeleb, il déclencha la colère de celui-ci et fut mis aux arrêts.
 
L'occasion était trop belle pour le Roi Sorcier. A la tête de son armée, il dévasta les contrées libres du Rhudaur, rassembla les factions alliées d'Hwaldar et pris d'assaut la prison où le rebelle était retenu prisonnier. Après d'âpres combats, les murs de la prison cédèrent et les défenseurs furent massacrés.

Ayant eu vent de l'évasion d'Hwaldar, le roi Argeleb rassembla à la hâte une armée et partit à la rencontre des rebelles. Mais au lieu d'obtenir renforts et soutiens lors de la traversée des villages locaux, les forces du roi durent faire face à l'hostilité croissante des populations, corrompues et aveuglées par les promesses du Roi Sorcier d'Angmar.

C'est ainsi que l'armée d'Argeleb se retrouva encerclée par les forces communes du Roi sorcier et d'Hwaldar, dont les rangs avaient considérablement grossis depuis plusieurs semaines. Les forces loyalistes furent impitoyablement massacrées et le roi Argeleb tomba au combat.
 



____________________________________________________