Mais tandis que les armées du Roi-sorcier s'assemblaient, le chef des Nazgûls se rendit compte qu'il avait besoin d'une place forte, d'une forteresse pour se défendre en cas d'attaque et d'où il pourrait lancer ses offensives et paufiner ses plans.

Or aucune cité n'était à l'abris des armées de l'Arnor, dirigées par le roi de l'Arthedain d'une main de fer, armées redoutées par les serviteurs du Roi-sorcier. Plusieurs incursions en Angmar des hommes du sud et des elfes avaient déjà affaibli une partie de l'armée noire et le Seigneur des Nazgûls se devait de trouver une solution.

 
C'est alors que le Roi-sorcier eut vent d'une cité autrefois maudite par les hommes, selon les derniers mots d'un prisonnier elfe. Il s'agissait d'un endroit mystérieux, empli de secrêts, de suspicion et de crainte, un endroit glacé où nul ne pouvait survivre ormis les créatures monstrueuses qui l'habitaient.

Cette forteresse se situait sur le Mont Gundabad, or la région de Gundabad est la terre natale des orques, ce qui enchanta le maître ténébreux. Il en incorpora un nombre important dans son armée, en donna l'ordre aux autres de se diriger vers le Mordor.

Sur les bases de cette cité maudite, le Roi-sorcier décida de bâtir Carn Dûm, forteresse noire du Nord. Il utilisa sa magie noire pour assécher toute la région, la rendre encore plus hostile qu'elle ne l'était auparavant, empoisonnant les cours d'eau où les hommes s'approvisionnaient lors de leurs incursions et assombrissant le ciel.
 
Aujourd'hui encore, la cité de Carn Dûm abrite les serviteurs les plus zêlés du Roi-sorcier et seuls des héros déterminés peuvent espérer s'en approcher et en revenir vivants.



____________________________________________________